STRONA GŁÓWNA  FORUM DYSKUSYJNE  TABLICA OGŁOSZEŃ O NAS  WSPÓŁPRACA  REKLAMA  KONTAKT
Francja, Portal Polakow we Francji - eFrancja.com
Dzisiaj jest 14 cze 2024 08:13

Strefa czasowa UTC+1godz.


NA NASZYM PORTALU MOŻNA PISAĆ BEZ KONIECZNOŚCI REJESTROWANIA SIĘ - ZAPRASZAMY.

 



Nowy temat Odpowiedz w temacie  [ Posty: 1 ] 
Autor Wiadomość
Post: 13 sty 2023 10:22 
Le cas du P. D. Oko et le P. J. Stohr
En 2021, après une plainte déposée par le prêtre dissident allemand Wolfgang Rothe, le tribunal de district de Cologne (Allemagne) a estimé que l'article "Sur la nécessité de freiner les cliques homosexuelles dans l'Église" publié dans la revue scientifique "Theologisches" constituait "une incitation à haine" contre les homosexuels. L'auteur de l'article, le prêtre catholique polonais professeur Dariusz Oko est philosophe à l'Université pontificale Saint-Jean-Paul II de Cracovie. Auparavant, il avait publié un livre en Pologne intitulé "Lawendowa mafia" sur ce sujet et des sujets connexes. La revue "Theologisches" (theologisches.net) est une revue théologique savante. Dans l'article, l'auteur décrit le lobby homosexuel opérant dans l'Église catholique romaine, attire l'attention sur des cas d'abus par le clergé homosexuel et détaille les mécanismes utilisés par les soi-disant "homoclans", "homomafies" ou "mafias lavande" de criminels ecclésiastiques afin d'éviter toute responsabilité. P. D. Oko décrit ce clergé comme une "colonie de parasites" et comme une "peste homosexuelle" ou "un cancer qui est même prêt à tuer son hôte". "Je recueille des faits connus sur les homosexuels en soutane et leurs coutumes ... La 'mafia de la lavande' a un rôle similaire à la mafia en Sicile", a déclaré le père D.Oko. Le tribunal a initialement condamné le P. D. Oko d’une amende de 4 800 € ou 120 jours de prison. Le prêtre allemand de presque 92 ans (!) et rédacteur en chef de la revue, Johannes Stöhr, a également été condamné. Les deux prêtres ont fait appel. « La critique des activités criminelles de la mafia sicilienne incite-t-elle à la haine contre tous les Siciliens ? Alors, comment une réflexion académique sur le défi posé par le réseau criminel lié aux pratiques homosexuelles dans l'Église peut-elle être une incitation à la haine contre tous les homosexuels ? », a commenté le P. D. Oko. Une pétition internationale en faveur des deux prêtres a été signée par (environ) 85 000 personnes. Le 20 mai 2022, l'audience principale a eu lieu à Cologne. La juge Sophie Schwartz a déclaré ne pas contester les conclusions du prêtre sur les activités de la "mafia de la lavande". Cependant, elle a noté que le P. D. Oko ne devrait pas utiliser certaines formulations dans ses œuvres. Néanmoins, Gerhard Müller, cardinal allemand et ancien préfet de la Congrégation vaticane pour la doctrine de la foi, a déclaré : « Condamner ces crimes dans un langage fort est un acte de courage, loin d'inciter la société à la haine, qui mérite le respect de tous des gens honnêtes." Pr. D. Oko s'est excusé d'avoir utilisé une formulation aussi forte et a accepté de faire un don de 3 150 € à une association caritative… L’editeur P. J. Stöhr a également accepté de faire un don de 4 000 euros à une association caritative… Un accord a été conclu : le procureur Ulf Willuhn a retiré l'acte d'accusation et le tribunal, a classé l’affaire (voir [1], [2]). Qu'est-ce qui a poussé le père D. Oko à accepter un tel arrangement ? Comme vous pouvez le voir, les termes convenus ne sont pas très différents de la première condamnation... Pour certains, le changement de position du Père D. Oko a dû être une surprise. Il avait auparavant assuré de sa volonté de poursuivre le combat judiciaire et avait déclaré : "Je suis... déterminé, malgré le fait que les Allemands me l'interdisent, à sauver les séminaristes des homoclites", "Je suis prêt pour la prison" ! Il a changé d'avis - mais pourquoi ? Il espère probablement éviter ainsi les obstacles juridiques à la publication de son article et à la traduction allemande de son livre (espérons qu'un nouvel obstacle inattendu ne se présentera pas à la dernière minute). Il s'est probablement senti obligé de le faire pour continuer à diffuser ses opinions légalement… Alors il a juste adapté sa tactique aux circonstances réelles ? Quelque chose a dû le pousser à le faire. Qu'est ce que ça pourrait être?
C'est peut-être ça : la veille de l'audience, c'est-à-dire le 19 mai 2022, un événement très inhabituel a eu lieu : "Deutsche Welle" a publié une interview de P. Wolfgang Rothe, c'est-à-dire avec le plaignant dont la plainte déclanché le procès [3], [4].
Qu'est-ce que la "Deutsche Welle" ? Il s'agit d'un organisme d'information public allemand de dimension mondiale (une société financée par l'impôt) [5]. C'est l'équivalent allemand de "Voice of America", "Radio France International", "BBC" et ainsi de suite. Comme on pouvait s'y attendre, Voice of America a un point de vue plutôt américain, Radio France International a un point de vue français, et BBC a un point de vue britannique. De même, "Deutsche Welle" présente un point de vue allemand (il convient de noter que la planification des activités de "Deutsche Welle" est déterminée par le Bundestag, le parlement allemand [6]). En d'autres termes, cette entreprise peut également être considérée ou appelée "La voix de l'Allemagne". Et "Deutsche Welle" est vraiment une entreprise très importante, riche et puissante : 4 000 employés de plus de 140 nationalités… contenu journalistique en 32 langues… chaînes de télévision en anglais, arabe, espagnol et allemand ; contenus numériques en 30 langues (Facebook, YouTube… )… chaîne de télévision anglophone 24h/24 et 7j/7 disponible dans le monde entier... Leur télé attire 117 millions de téléspectateurs par semaine…
Vous devez bien comprendre ce que cela signifie. Voici "Deutsche Welle" ("Voix de l'Allemagne" !) qui défend ouvertement l'une des parties dans un litige qui n'a pas encore été réglé ! Un éditeur mondial aussi important veut que les allégations de l'accusateur soient largement connues, le promeut, lui donne de la publicité et lui donne l'opportunité de présenter ses accusations de manière partisane !!! Imaginez que cela vient de vous arriver. Que vous ayez un différend juridique avec quelqu'un, et à la veille du procès, un éditeur aussi puissant que "Deutsche Welle" s'est allié à votre adversaire ! Et avec son autorité, il a soutenu ses accusations non encore confirmées et peut-être biaisées ! Comment vous sentiriez-vous si vous étiez au P. D. Oko ? N'est-ce pas vraiment extraordinaire ? (jugez par vous-même) !
Alors, qui est le P. Wolfgang Rothe, ce protégé ou favori de la "Deutsche Welle" ? Traité de manière si singuliere par "Voice of Germany" ? Nous devons le regarder de plus près. Il est également connu sous le nom de "Whiskey-Vikar": "il est considéré comme un expert du whisky écossais et est connu pour combiner ces connaissances avec des conférences et des publications sur des sujets spirituels"[7]. Depuis 2002 était secrétaire de Kurt Krenn, évêque de St. Pölten en Autriche (près de Vienne) - en fait, il a été ordonné par lui. Qu'en est-il de l'évêque de St. Pölten: "... le théologien Paul Zulehner a expliqué dans une interview à Die Welt que Kurt Krenn était accro à l'alcool et ne pouvait donc plus exercer correctement ses fonctions ... Krenn avait déjà suivi un traitement de sevrage alcoolique dans une clinique de Munich ... " [8] . P. Zulehner (il enseigne à l'Université de Vienne) a également déclaré : "Sa santé est très mauvaise. Je doute qu'il puisse un jour accepter sa responsabilité d'évêque pour ce à quoi il a contribué" [8],[9]. Ce fait d'alcoolisme de l’ évêque a-t-il quelque chose à voir avec le pseudonyme de Wolfgang Rothe ? Wolfgang Rothe a également été recteur adjoint du St. Pölten en Autriche (depuis 2003). Le recteur à cette époque était Ulrich Küchl. Les deux prêtres allemands étaient en très bons termes avec Mgr Kurt Krenn (il les a invités a venir dans son diocèse). À partir de 2010, Wolfgang Rothe a commencé à promouvoir ouvertement son homosexualité [7]. En novembre 2021, un journaliste de la BBC l'a interviewé dans un "sauna homosexuel" [10]. Savez-vous ce qu'est un "sauna gay/ homosexuel" ? "Un bain public gay, également connu sous le nom de sauna gay ou hammam gay, est un espace commercial où les gays, les bisexuels et d'autres hommes peuvent avoir des relations sexuelles avec des hommes"[11]. Wolfgang Rothe se souvient lui-même de cette rencontre : "... aujourd'hui j'ai béni un couple homosexuel sur le toit-terrasse de l'hôtel-sauna, etc. 'Deutsche Eiche'..." ('Deutsche Eiche' est l'un des lieux de rencontre les plus populaires pour les homosexuels à Munich/Allemagne). Mais des endroits aussi hauts que le "toit terrasse" peuvent être risqués, dangereux pour lui ! A mon avis il devrait plutôt les éviter ! Parce que - (comme le prétend [12]): "... cette nuit-là, il ("Whiskey-Vikar") est tombé du balcon de son appartement au deuxième étage, après avoir bu une grande quantité d'alcool. Il a eu une commotion cérébrale et un bras cassé et dit maintenant qu'il ne se souvient de rien de cette nuit..." Mais restons-en au sujet, qui est le séminaire à St. Pöllen. On pourrait s'attendre à ce que l'atmosphère d'une telle institution soit plus propice au développement spirituel et à l'apprentissage (même si elle n'est pas entièrement ascétique). Mais ce n'était pas le cas. Selon [13] p. 145 : « … L'histoire commence réellement le 10 novembre 2003, lorsque des experts techniques travaillant sur un ordinateur en access libre au St. Pölten y découvrit des images et des films pornographiques et en fit part au directeur du séminaire Ulrich Küchl. Le 27 novembre, vingt-neuf étudiants du séminaire ont demandé à Kuchel d'enquêter sur l'affaire..."
Remarquez qu'entre le 10 novembre et le 27 novembre rien ne s'y est passé ! Finalement, après plus que deux semaines, les étudiants ont soumis une pétition au recteur : apparemment ils avaient peur que le problème des "matériels pornographiques" soit "balayé sous le tapis", c'est-à-dire ignoré (plus tard, quelqu'un enverra anonymement des photos compromettantes aux journaux, à l'évêque, etc. avec les mots suivants : "s'il vous
plaît, agissez pour le bien de l'Église. Ceux qui subissent le scandale vous disent 'Merci'… "). Et la pétition semble avoir atteint son objectif : "...Le lendemain, Küchl... a informé le Procureur de la République...". C'est ainsi qu'a commencé le scandale sexuel mondial de l'église en Autriche… L'enquête de la police et de l'église a été lancée après que les étudiants "ont décidé de mettre fin à des années de silence sur les activités qui se déroulaient au séminaire". Plus de 40 000 (oui, quarante mille) images et vidéos pornographiques ont été retrouvées dans les ordinateurs du séminaire : pédopornographie (un crime en Autriche)..., actes de pédophilie et de bestialité (par ex. un viol d'un garçon de 5 ans, relations sexuelles avec animaux...) et ainsi de suite et ainsi de suite... D'autres photos du recteur et de son adjoint en train de caresser et d'embrasser des élèves prêtres du séminaire ont également été publiées... "L'une de ces photos a suscité bien plus tard des spéculations principalement aux États-Unis sur la nature du baiser : on s'est demandé si c'était en fait ce que les Américains appelleraient ‘ French Kiss’". Vous pouvez encore voir deux de ces photos ici : [10]. L'hebdomadaire autrichien "Profil" (profil.au) a rapporté que "le recteur et son adjoint avaient des relations homosexuelles avec des étudiants, utilisant des images pédophiles pour la stimulation", "Des histoires ont été révélées sur l'implication présumée de Küchl et Rothe dans des orgies avec leurs séminaristes". , "…plusieurs autres photos (inhabituelles) ont été diffusées et publiées par les médias…" , (par exemple, le recteur Küchl touchant la braguette d'un séminariste!). L'évêque Kurt Krenn a affirmé qu'il s'agissait "d'une chasse à l'homme" et que "la photo de Rothe embrassant un jeune séminariste n'avait absolument rien à voir avec l'homosexualité et était juste une sorte de ‘sottise enfantine’", "que des photos d'embrasser et de caresser des prêtres sont simplement ‘Bubendummiheiten’ (‘farces enfantines et juvéniles’)". Et il a ouvertement mis en doute leur authenticité (n'avaient-elles pas été traitées par les moyens informatiques ?) Mais en vain... Un ancien séminariste a également accusé le recteur Ulrich Küchl de comportement homosexuel... C'est ainsi qu'a éclaté cet énorme scandale… L'un des scandales les plus importants de l'Église catholique des temps modernes…
Il convient également de noter le surnom intéressant du P. Ulrich Küchl, recteur du séminaire : "Frau Propstin". C'est-à-dire : "Madame la Rectrice" [13]… "Frau Propstin in der Sakristei / Madame la Rectrice dans la sacristie" - disaient ses jeunes favoris du Herr Rektor Küchl… Donc "Whiskey-Vikar" était un substitut de - "Frau Propstin / Madame la Rectrice" - c'est même drôle ...
La pratique quotidienne dans une atmosphère particulière du séminaire était en effet très spéciale : "La passion homosexuelle et la jalousie dominaient la journée, ancrées dans des dynamiques interpersonnelles complexes entre favoris et étrangers", "des nuits d'ivresse amusantes" (certains étudiants s'enfuyaient au grenier pour dormir paisiblement), "des cérémonies de bénédiction de couples masculins pervers"... Il y avait scènes de jalousie, d'intrigue, de trahison, de psychoterreur... Ulrich Küchl "aurait emmené ses favoris, favoris avec lui dans sa résidence à Eisgarn le week-end." Il y avait parfois une permutation des favoris entre couples homosexuels... Et : "Ceux qui étaient censés s'opposer à ces pratiques étaient harcelés et intimidés" ! "Ni Ulrich Küchl ni Wolfgang Rothe n'étaient prêts à admettre qu'ils étaient des homosexuels pratiquants"[13]. Ils ont plaidé leur ignorance et qu'ils n'étaient pas impliqués... Et ont finalement démissionné - mais sans s'avouer coupables ! Comment la direction du séminaire pouvait-elle ne pas savoir ce qui se passait avec un si petit groupe d'étudiants vivant ensemble au même endroit ? Dans ces genre dinstitutions, les séminaristes sont généralement sous étroite surveillance. Tous les étudiants-prêtres doivent se confesser et chacun a un directeur spirituel... Ces deux-là, "Frau Propstin" et son (sa ?) adjointe "Whiskey-Vikar" pensent apparemment que nous sommes tous des idiots (et insultent mon intelligence ! ). Et pourtant, il a réussi à convaincre beaucoup de leur ignorance... Encore aujourd'hui, Wikipédia affirme que : « Aucune enquête étatique ni ecclésiastique n'a révélé la faute du Dr Rothe qui devrait être punie... »[7]. Et à propos d'Ulrich Küchl : « Il a toujours nié les accusations portées contre lui et continue de le faire » [15]. Wolfgang Rothe a retardé la révélation de son homosexualité jusqu'en 2010 (très raisonnablement, n'est-ce pas ?). Ce n'est qu'alors qu'il a publiquement fait son "coming out" - six ans plus tard ! Si cela avait été connu déjà en 2004, qui aurait alors cru en son innocence ? Si Wolfgang Rothe avait déjà béni des couples gays à l'époque, s'il avait déjà visité des saunas gays comme il le fait aujourd'hui, qui aurait cru son ignorance ? Mgr Kurt Krenn, qui avait initialement exclu de démissionner, s'est finalement rendu compte qu'il n'avait pas d'autre choix. Le Vatican a annoncé le 7 octobre 2004 que sa démission avait été acceptée pour "faute grave"[14]. Klaus Küng, le nouvel évêque de St Pölten, a tenté en vain de convaincre Wolfgang Rothe de démissionner volontairement du sacerdoce... "Le plus triste du Séminaire de St Pölten, dit Mgr Küng, c'est que l'atmosphère homosexuelle décourageait les candidats hétérosexuels."
La « Deutsche Welle » avait déjà écrit sur Wolfgang Rothe (ainsi que sur les autres médias importants du monde) à l'occasion du « scandale du séminaire de St Pölten »[16]. C'est leur vieil ami...
Si "Deutsche Welle" voulait vraiment informer son opinion publique de manière objective, n'y avait-il pas une personne plus appropriée que le P. Wolfgang Rothe dans toute l'Allemagne ? Pourquoi personne d'autre n'a-t-il été choisi ? Par exemple, un évêque allemand, un cardinal ? Ne serait-ce pas plus approprié ? Ou peut-être voulaient-ils éviter d’entendre quelque chose de similaire à ce que le cardinal allemand Gerhard Müller (ancien préfet de la Congrégation de la foi au Vatican) avait déjà dit à ce sujet? Qui a comparé la décision du tribunal de district de Cologne au régime criminel nazi de Hans Frank dans la Pologne occupée par l'Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Quand des professeurs et des intellectuels polonais ont été persécutés et assassinés ! Card. Gerhard Müller a dit aussi : "... ces juges... n'ont pas conscience du caractère criminel de certains actes commis par certaines personnes dans l'Église qui se cachent derrière le bouclier d'impunité que leur procure leur fonction" Et : "cette affaire doit sonner comme une sonnette d'alarme pour tous ceux qui connaissent l'histoire." Et qu'il a honte que dans son pays natal "il soit à nouveau possible qu'un scientifique polonais soit condamné pour incitation à la haine pour avoir publié un rapport substantiel" [17]. Cette opinion de quelqu'un qui a occupé l'une des plus hautes fonctions au Vatican n'est-elle pas significative ?
Mais "Deutsche Welle" a préféré appuyer les accusations de Wolfgang Rothe. Ils ont pratiquement créé un tandem avec lui. Il est impossible d'imaginer que les accusés, leurs avocats, n'aient pas remarqué un fait aussi important : que "Deutsche Welle" ait publié une interview de leur adversaire, dans l'édition polonaise juste avant le procès. Alors la nouvelle de cette interview a dû être comme un coup de tonnerre pour eux ! Il ne serait pas du tout étrange, improbable que, dans ces conditions, les prévenus soient convaincus que leur cause est perdue. Que quelqu'un essaie - violant les normes et coutumes juridiques élémentaires - de faire pression sur la justice... Qu'il y ait eu une tentative inacceptable d'ingérence dans le procès en cours. Était-ce une astucieuse préparation psychologique du P. D.Oko et du P.J. Stöhr ? Il ne serait pas du tout étrange que, dans ces conditions, les deux prêtres aient acquis la conviction que leur cause est perdue… Était-ce une façon de leur souffler l'idee, les convaincre que le tribunal était partial ??? Pour qu'ils acceptent plus facilement la proposition préparée pour eux ? Peut-être que quelqu'un comptait dessus…
Le P. D.Oko est un Polonais. Après tout, l'Allemagne était autrefois une dictature fasciste. Et puis dans la partie orientale de ce pays – une dictature communiste. En Pologne etc, il y a encore ceux qui se souviennent bien de ce qu'était autrefois la justice allemande... Ce que signifiait la justice communiste ou fasciste... Le slogan de ces juges "rouges" ou "bruns" était : "Befehl ist Befehl" (un ordre est un ordre)[18]. Ces juges agissaient sur ordre ! C'était le cas dans une grande partie de l'Allemagne pendant la majeure partie du 20e siècle… Certains Polonais et leurs descendants peuvent encore (et c'est compréhensible) avoir du mal à faire confiance aux tribunaux allemands.
Comment cela a-t-il pu arriver ? Wolfgang Rothe avait-il des amis protecteurs puissants et influents ? (comme c'est bon d'avoir des amis aussi influents - c'est dommage que dans un cas aussi moralement discutable !) Qui, apparemment, ne s'est pas soucié du fait que cela donnerait l'impression qu'un éditeur d'État dépendant de la législature allemande était partial, qu'il avait choisi son camp dans un procès toujours en cours ? Que cela donnera l'impression que l'ex-directeur adjoint du séminaire de St Pölten, est le 'préféré', le protégé de la "Voix de l'Allemagne" ! Que "Deutsche Welle" et peut-être même le Bundestag ont indiqué qui devrait gagner le procès ! Et cette affaire ne risque-t-elle pas de porter atteinte au prestige d'une institution aussi importante que le Parlement allemand ? Qui a osé le faire ?

Mais en fait, le scandale a commencé 10 jours avant la découverte
des photos - par une mort mystérieuse ! "le 31 octobre 2003, un séminariste de cinquante-trois ans de St. Pölten, Ewald S., a été retrouvé mort à Alten Donau (un bras du Danube près de Vienne) . La police a donné comme cause officielle du décès une noyade, mais n'a pas complètement exclu un crime" [13] p.146. Il y avait des rumeurs comme quoi c'était un meurtre ! Avant d'être conduit à la mort d'une manière ou d'une autre (["...Ewald S... a été conduit à la mort…" [13] p.153 ), Ewald S. a confié à quelqu'un qu'il y avait trois "mauvaises" personnes au séminaire...

Le bilan de ce scandale est suivant :
- l'effondrement d'une vieille institution plus que bicentenaire (le séminaire a été fermé) ;
- scandale public à l'échelle internationale, voire planétaire ;
- la vie et les vocations bouleversées des étudiants ;
- un séminariste passé en jugement et condamné ;
- une tentative de suicide ;
- un décès mystérieux...
Assez impressionnant, n'est-ce pas ? Et, personne ne se sent coupable de cet état de fait…

Les seules personnes qui ont subi des conséquences judiciaires (directes ou indirectes) dans l'affaire du séminaire de St Pölten sont le P. D.Oko, le P. J. Stöhr - et un séminariste polonais qui a été "condamné en Autriche pour avoir possédé 1700 images pornographiques..." [13] p. 147 (pour de six mois avec un sursis - bien qu'il ait clamé son innocence et tenté de se suicider). Mais n'a-t-on pas retrouvé environ 40.000 photos ? Et 1700, c'est moins de 5%… Et qui est responsable du reste, c'est-à-dire environ 38000 photos (+95%) ? Et qu'en est-il d'Ewald S. ?

Certains peuvent dire que le consentement des accusés à l'un ou l'autre accord judiciaire est leur affaire privée. Qu'est-ce que les spectateurs peuvent bien y trouver à redire ?
Qu'avons-nous à voir avec cela ? Mais ce n'est pas seulement un problème pour ces deux accusés. Eux, ils sont dans une situation plutôt confortable : ils peuvent compter sur le soutien de diverses institutions, la solidarité de la communauté scientifique, des fidèles (et même certains politiques), etc. Ils ne sont pas seuls. Beaucoup se feront un plaisir de les aider. Mais ce qui leur est arrivé peut aussi, et même surtout, arriver à n’importe quel quidam. Par exemple, à un blogueur peu connu qui ose écrire quelque chose qui ne sera pas apprécié par certains puissants de ce monde... Et qui ne peut compter sur aucun soutien et aucune aide particulière… C'est donc une question plus large. Qui concerne la liberté d'expression en général. Le même tour peut être joué à tout le monde. Donc c'est une affaire qui nous concerne tous.


[1] https://www.lifesitenews.com/news/breaking-two-catholic-priests-found-guilty-of-hate-speech-for-article-criticizing-homosexual-clergy/
[2] https://www.churchmilitant.com/news/article/the-great-trial-of-fr-dariusz-oko
[3] https://www.dw.com/pl/polski-ksi%C4%85dz-odpowie-przed-niemieckim-s%C4%85dem-mia%C5%82-pod%C5%BCega%C4%87-do-nienawi%C5%9Bci/a-61838232 Permalink: //p.dw.com/p/4BSwq
[4] https://www.salon24.pl/u/edalward/1228331,proces-ksiedza-d-oko-i-j-stoehr-a (Published: 19 of may 2022, 16:12 )
[5] https://www.dw.com/en/about-dw/s-30688
[6] https://www.bundestag.de/dokumente/textarchiv/2018/kw26-de-deutsche-welle-560348
[7] https://de.wikipedia.org/wiki/Wolfgang_F._Rothe
[8] https://de.wikipedia.org/wiki/Kurt_Krenn , https://en.wikipedia.org/wiki/Kurt_Krenn
[9] https://www.welt.de/print-welt/article331087/Bischof-Krenn-hat-seine-Amtszeit-faktisch-selbst-beendet.html
[10] « German priest performs gay pseudo-blessing in Munich’s gay sauna... » (5 nov 2021)
https://www.gloria.tv/post/7gPXFV292yBWCGPV3ipGG4h4A
[11] https://en.wikipedia.org/wiki/Gay_bathhouse 
[12] « The Defenestration of Poelten » (Jan 21, 2005)
https://www.catholicculture.org/commentary/defenestration-poelten/
[13] Pieter Judson, A Scandal in the Seminary, in :  Contemporary Austrian Studies Vol 15 « Sexuality in Austria » Ed. by Gunter Bischof Anton Pelinka and Dagmar Herzog 2017 Routledge Taylor & Francis Group London and New York First publ. 2009 by Transation Publishers Published 2017 Routledge, p.145 – 157
https://books.google.fr/books?id=tywrDwAAQBAJ&pg=PA146&lpg=PA146&dq=2003+%22ewald+s.%22+danube&source=bl&ots=PDvAhZZYg7&sig=ACfU3U1MZmkOTMYYUi1WZDuQhNoSwgW2tA&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjsseiQjob7AhUEwYUKHfqID1QQ6AF6BAgpEAM#v=onepage&q=2003%20%22ewald%20s.%22%20danube&f=false
[14] https://www.cath.ch/newsf/rome-le-vatican-officialise-la-demission-de-mgr-kurt-krenn-eveque-de-st-poelten/
[15] https://de.wikipedia.org/wiki/Ulrich_K%C3%BCchl
[16] https://learngerman.dw.com/en/sex-and-porn-scandal-hits-austrian-catholic-seminary/a-1266171
[17] https://www.dorzeczy.pl/wywiady/194141/wstydze-sie-za-to-co-spotkalo-ks-oko.html
[18] "Befehl ist Befehl" - "Utilisé avec amertume lorsque quelqu'un essaie de justifier des actions douteuses en faisant appel à des règles, des lois ou des ordres d'en haut."

Faisons un film !
Écrivons ensemble un scénario de film - plus ou moins - basé sur les événements décrits ci-dessus ! J'invite tout le monde à coopérer et j'attends vos e-mails avec des idées, des suggestions (parlez-en autour de vous !)... Par exemple, le titre provisoire du film pourrait être : "Contre-attaque de la Confrérie des Neuf Commandements" Voici quelques premières idées :

Logline
Conflit entre un prêtre de la nouvelle religion "Eglise des Neuf Commandements", qui est aussi l'aumônier d'une organisation criminelle mafieuse, et un prêtre catholique traditionnel. (Note : certains détails sont ou seront complètement différents des événements décrits précédemment, mais d'autres peuvent correspondre. Ainsi, les personnages du film ne peuvent être identifiés à des personnes existant réellement, ils s'en inspireront seulement (plus ou moins). Le film lui-même vise plutôt à montrer certains mécanismes socio-religieux existants et sera précédé du traditionnel avertissement selon lequel "toute ressemblance avec des personnes réelles existantes est fortuite" ).

Synopsis
L'une des scènes principales se déroule dans un sauna gay. Le patron de la mafia, son "consiliere", l'aumônier et plusieurs autres gangsters sont présents (ils sont partiellement déshabillés, des restes de nourriture de luxe, des boissons de fantaisie/des boissons raffinées peuvent indiquer qu'une certaine débauche est en train de se terminer, il n'est pas clair si c'est juste "homo" / "gay" ou non). Ils parlent du film "Le Parrain". Ils ont été profondément impressionnés par la scène dans laquelle un célèbre réalisateur de films, qui refuse de rendre service à un patron de la mafia, se réveille terrifié dans son lit avec la tête de son destrier préféré et plein de sang. Ils se demandent « Comment ferions-nous ? Comment pourrions-nous lui faire une telle "offre qu'il ne pouvait pas refuser" ? » Si nous étions à leur place ? Leur aumônier se plaint d'avoir un problème avec un certain prêtre traditionnel (c'est-à-dire un prêtre d'une église chrétienne traditionnelle des "Dix commandements") qui continue de le critiquer de toutes les manières possibles, verbalement et par écrit. Le patron de la mafia accepte de l'aider. Mais comment le faire? Mais comment s'y prendre ?
Gangster1 : Je vais lui briser les os. Cela le calmera...
Gangster2 : Mieux vaut kidnapper quelqu'un de sa famille...
Boss : Taisez-vous, vous deux !
Quelqu'un dit : Il faut lui faire « une offre qu'il ne peut pas refuser » ! Tout le monde aime l'idée.
Oui, c'est une bonne idée ! Mais comment la réaliser ?
Boss à Consiliere : Pensez-y...
Consiliere : Nous devons vérifier ses antécédents, sa vie personnelle. Nous devons également trouver quelqu'un proche de lui. Contacter le personnel de sa maison, notamment un cuisinier, une femme de ménage, un concierge… Avons-nous des contacts avec l'une des "familles" régnant sur ce secteur ? Et à la police là où il habite ? Lui-même a certainement des amis importants (policiers, tribunaux, avocats) - il faut aussi en tenir compte...
Consiliere à l'aumônier : et il faut d'abord le poursuivre, lui faire un procès.
Aumônier : Mais sous quel prétexte ?
Consiliere : Vous allez l'accuser de "discours de haine" ! Après tout, c'est un primitif, un arriéré, il déteste tous les adeptes de la nouvelle foi ! Et d'une manière ou d'une autre, nous le ferons condamner et discréditer ! Et alors nous lui porterons un coup soudain et déstabilisant ! Ce sera comme un coup de tonnerre ! Et alors vous serez en mesure de lui faire des "propositions qu'il ne pourra pas refuser"… Toutefois, cela risque de ne pas être facile ni bon marché.
Boss : Tu as raison. En effet, nous devons lui faire une "proposition" qu'il ne peut pas refuser. Cependant, il faut épargner sa personne et sa famille pour le moment. Occupez-vous-en personnellement, Consigleire...


Na górę
  
Odpowiedz z cytatem  

Asystent

 Tytuł: Może tu jest to, czego szukasz:                                        Napisane:   dziś

Asystent forum



 

Dołączył(a): 12 paź 2004
11:30 am
Posty: 1000
Lokalizacja: Europa

Góra
Wyświetl posty nie starsze niż:  Sortuj wg  
Nowy temat Odpowiedz w temacie  [ Posty: 1 ] 

Strefa czasowa UTC+1godz.


Kto jest online

Użytkownicy przeglądający to forum: Obecnie na forum nie ma żadnego zarejestrowanego użytkownika i 0 gości


Możesz tworzyć nowe tematy
Możesz odpowiadać w tematach
Nie możesz zmieniać swoich postów
Nie możesz usuwać swoich postów

Szukaj:


Perfumy, Kosmetyki FM, Praca, SklepFM.com

Raj prezentow

cron




Redakcja portalu nie bierze odpowiedzialności za treść postów i ogłoszeń. Należą one do osób, które je zamieciły.

© 2009 - 2024 eHolandia.com - All Rights Reserved / Wszelkie prawa zastrzeżone